Candia lance “Les Laitiers Responsables”, une nouvelle gamme de lait pour laquelle la marque souhaite créer une offre, qui répond aux attentes des consommateurs en proposant un standard de qualité, tout en garantissant une juste rémunération de l’éleveur.

Candia-LesLaitiersResponsablesDans une volonté de transparence, Candia nous a invité à visiter l’un de leur élevage, ainsi que l’usine de fabrication du lait, on vous emmène découvrir ça avec nous !

“Les Laitiers Responsables” de Cadia c’est quoi ?

C’est en partant du constat que les tendances alimentaires des français évoluent vers le “mieux manger”, que Candia à décidé de créer “Les Laitiers Responsables” sous la marque GrandLait, une nouvelle offre qui se positionne entre le lait conventionnel et le bio.

Cadia-Les_laitiers_responsables-Gamme-LaitPour ce nouveau standard de qualité du lait, Candia a instauré une charte d’engagement pour “Les Laitiers Responsables” qui s’appuie sur 4 grands piliers :

  • Un lait de pâturage, où les vaches passent en moyenne 150 jours par an au pré.
  • Des animaux nourris sans OGM (<0,9%)
  • Le respect du bien-être animal
  • Une meilleure rémunération des éleveurs

En rappel, la marque Candia appartient au groupe coopératif industriel laitier Sodiaal, la première coopérative agricole française et troisième en Europe, qui regroupe pas moins de 20 000 producteurs à travers 71 départements en France.

A quoi ressemble un élevage “Les Laitiers Responsables” ?

Candia-Les_laitiers_responsables-Vache_Montbeliarde

C’est dans le département de la Loire, que nous sommes allé à la rencontre de Patrice, qui élève un troupeau de 80 vaches laitières.

Patrice est donc l’un des éleveurs-sociétaires de la coopérative Sodiaal.

Un groupe qui collecte près de 4,7 milliards de litres de lait chaque année, auprès de
11 764 exploitations en France et qui possède également d’autres marques comme Yoplait ou Entremont.

L’élevage de Patrice est uniquement composé de Montbéliarde, une race bovine française mixte, car elle est l’une des premières laitières dans les appellations d’origines protégées, mais également réputée pour sa viande de qualité.

Candia-Les_laitiers_responsables-Vache-Montbeliarde-LaitSelon les critères de la charte d’engagement Candia pour “Les Laitiers Responsables”, les vaches sont au pré en moyenne 150 jours par an, selon les conditions météorologiques. Elles sont donc en partie nourries naturellement avec l’herbe du pâturage.

Candia-Les_laitiers_responsables-Vache-Lait-Montbeliarde-fourrageEt en complément, l’hiver quand l’herbe se fait plus rare ou lorsque que les vaches rentrent de pâture, elles reçoivent un mélange d’ensilage de maïs et de paille, dit “fourrage”. Cet assemblage céréalier est produit sans OGM et récolté directement sur l’exploitation de l’éleveur. Toutefois, le fourrage ne suffisant pas aux apports en minéraux et oligo-éléments dont l’animal a besoin pour son équilibre nutritionnel, son alimentation est donc enrichie avec des tourteaux (résidu obtenu après extraction d’huile végétale).

Comment se déroule la traite des vaches Candia ?

Deux traites sont réalisées chaque jour, une première est effectuée à 5h du matin, puis une seconde à 17h. En moyenne, une vache produit 20 à 30 litres de lait par jour.

Candia-Les_laitiers_responsables-Vache-Lait-traite-02

Candia-Les_laitiers_responsables-Traite-Vache-Lait

Dans un premier temps, les mamelles sont stimulées à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau savonneuse. Ce geste est important, car il permet d’assouplir la peau du trayon pour faciliter l’éjection du lait et actionner certaines hormones comme l’ocytocine, afin de réussir à effectuer une traite complète et plus rapide. Mais également en terme d’hygiène, pour nettoyer les résidus organiques qui pourraient s’infiltrer dans la collecte.

L’éleveur place ensuite les griffes de la trayeuse sur les pis, le lait est alors directement acheminé par un système de tuyaux qui mène à un réservoir appelé “thank de lait”. Ce procédé, nommé “traite en lactoduc” est une méthode ancienne utilisée dés 1945. Les pis sont ensuite désinfectées, pour éviter tout risque de prolifération bactérienne.

Un camion-citerne se branche alors au thank de lait, sans besoin de la présence de l’éleveur, pour pouvoir effectuer sa collecte sur plusieurs sites de production dans la région.

Quelles sont les étapes de fabrication du lait Candia ?

Nous nous sommes rendu à l’usine Candia sur le site de Vienne, qui accueille
4 entreprises, dont Yoplait, sur une surface de 133 065 m².

Candia Les_laitiers_responsables-Usine

Candia Les_laitiers_responsables-Usine_Candia-Thank_de_lait-Ecremage-Pasteurisation

Le site de Vienne reçoit la collecte du lait effectuée chez les 2 090 éleveurs du Sud-Est, ce qui représente près de 290 millions de litres par an. A son arrivée, le lait encore cru est dépoté dans des tanks (citernes), qui peuvent contenir jusqu’à 250 000 litres.

Il est par la suite acheminé en phase de pasteurisation, ce qui consiste à chauffer le lait à entre 72° et 85° durant 15 seconde, pour éliminer les micros-organismes.

Le lait est ensuite passé dans une centrifugeuse, qui sépare le lait de la crème, c’est ce qu’on appelle l’écrémage. Cela permet après quoi de mélanger ces deux éléments en les dosant, pour produire les différentes variétés comme le demi-écrémé.

Enfin, le lait est stérilisé, une étape où il est chauffé 5 secondes à 138°, grâce à de la vapeur d’eau. C’est ce qu’on appelle la stérilisation UHT (Ultra Haute Température).

Il sera, pour terminer, conditionné en bouteille.

Cette nouvelle gamme de lait Candia “Les Laitiers Responsables” est disponible sous la marque GrandLait, en version demi-écrémé, en grande surface depuis mai 2018.

Crédit photos : Amandine Goetz

Article précédentLa très Tendance Salade Jar, arrive chez Fleury-Michon !
Amandine Goetz
Je suis passionnée par la stratégie social media et la création de contenu. J’adore le principe qu’apportent les réseaux sociaux « échanger avec sa communauté pour développer un intérêt commun et évoluer ensemble ! ». Dans mon métier de Community Manager mes priorités sont : la créativité, la qualité du contenu et l’interactivité. J’affectionne particulièrement l’univers de la restauration et du snacking J

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.