Fini les préjugés sur les prix de notre alimentation, la nourriture saine est en réalité moins chère que la malbouffe ! 

Tout le monde a déjà mangé une bonne pizza ou un burger bien gras, mais finalement est-ce dû au prix ou simplement parce que c’est bon et pratique ?

La malbouffe coûte plus chère ?

Malbouffe-France-PasdExcuses
crédit photo : iStock by Getty Images

La nouvelle étude de l’Institute of Economic Affairs (IEA), révèle que pour un poids identique, les fruits et légumes sont moins chers que les produits alimentaires transformés.

Selon le rapport de cette étude, réalisée par Christopher Snowdon, responsable de l’économie du mode de vie à l’institut des affaires économiques au Royaume-Uni, il s’avérerait que les plats transformés coûteraient le double des aliments sains.

« L’idée qu’une mauvaise nutrition est causée par le coût de la nourriture saine est tout simplement fausse. Les gens sont prêts à payer plus pour le goût et la commodité »

Pour arriver à cette conclusion, IEA a comparé les prix de 78 produits alimentaires et boissons communément consommés. Contrairement aux autres études habituelles, qui se basent sur un ratio calories/prix, cette nouvelle étude a été mesurée en fonction du prix au kilo des aliments naturels et transformés.

Malbouffe-France-Choix
crédit photo : iStock by Getty Images

Nous avons donc regardé de plus près les tarifs pratiqués dans nos rayons français, pour comparer les prix au kilo et le résultat est effectivement surprenant.

Produits alimentaires transformés :

  • Pizza jambon, fromage de la marque Panzani à 14,88 €/kilo
  • Gratin dauphinois au jambon de la marque Fleury Michon 12,07 €/kilo
  • Pâtes aux fromages italiens de la marque Sodebo à 9,47 €/kilo
  • Chips natures de la marque Vico 7,19 €/kilo
  • Biscuits chocolat au lait Granola de la marque Lu 8,40 €/kilo

Produits naturels :

  • Pomme de terre à 1,00 €/kilo
  • Carotte à 1,30 €/kilo
  • Tomate ronde 3,99 €/kilo
  • Pomme royal Gala 1,60 €/kilo
  • Banane 2,39 €/kilo

Les français et la malbouffe ?

En France, une personne sur deux est en surpoids selon une étude publiée en 2016 par l’Institut National de la Santé et Recherche Médicale (Inserm).

Malbouffe-France-Obesite
crédit photo : iStock by Getty Images

Les principaux concernés sont les hommes à 41%, dont 15,8% d’entres eux sont obèses. Egalement, on retrouve majoritairement chez les obèses, des personnes de 60 ans, soit 39,6% d’homme et femme confondus.

Selon un projet, réalisé par un groupe d’étudiant de l’ENSAE* qui souhaite faciliter l’accès aux résultats d’enquêtes INCA2 (ANSES) et Obépi (INSERM), un site dédié « frenchmalbouffetour » a été mis en ligne pour découvrir les habitudes alimentaires des français par régions et ce à l’aide d’une cartographie interactive.
*Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique

Carte-ObesesFrance-frenchmalbouffetour-malbouffe

La région Champagne, compte 21% d’adultes obèses, soit 40% de plus que la moyenne française. Contrairement à la la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui elle ne compte que 12% d’adultes obèses, soit 20% de moins que la moyenne française.

Carte-MalbouffeFrance-frenchmalbouffetour-malbouffe

Les amateurs de fast-food en France sont nombreux et plus particulièrement en Lorraine où 27% des habitants mangent plus d’une fois par mois dans un fast-food, soit 8% de plus que la moyenne nationale.

Maintenant vous n’avez plus d’excuse quand vous craquez pour un plat bien riche et gras, il va falloir assumer le coté #Foodporn qui sommeil en vous !

crédit photo à la une : iStock by Getty Images

LAISSER UN COMMENTAIRE

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.