Conserver ses légumes plus d’un an grâce à la fermentation naturelle !

Oubliez les boites de conserves ou le surgelé et fermentez vos légumes !

Connaissez-vous ce procédé ancestral, simple et naturel pour conserver vos légumes pendant un an ou plus encore et qui décuple leurs vertus ?

Pourquoi fermenter ses légumes ?

La fermentation naturelle, appelée “lactofermentation“, est un procédé sain et très facile à réaliser soi-même.

Ce mode de conservation permet non seulement de préserver les éléments nutritifs des aliments, mais les décuples, surtout les teneurs en vitamines C et celles des groupes B, PP et K. Sans avoir besoin de recourir aux additifs ou conservateurs, la lactofermentation améliore la digestion des aliments et renforce le système immunitaire.

Comment faire sa fermentation maison ?

Il vous faudra simplement : des bocaux en verre avec un couvercle à fermeture hermétique par un joint en caoutchouc, du gros sel marin, de l’eau et des légumes.

Utiliser des légumes Bio sera toujours meilleur, mais il faut savoir que la fermentation dégrade en partie les pesticides présents dans l’aliment. Privilégier le gros sel marin non traité et sans additif. Et de l’eau de source, car l’eau du robinet contient du chlore qui empêche la fermentation.

Commencer par diluer 30 g de sel dans 1 litre d’eau, attention car si ce dosage n’est pas respecté, la fermentation pourrait ne pas fonctionner. Laver et couper les légumes, puis les placer dans les bocaux et verser l’eau salée jusqu’à recouvrir complètement les légumes.

Les bocaux se conservent à température ambiante. La fermentation demande d’attendre au minimum un mois, pour que le procédé naturel se produise. Dans les premiers jours, vous constaterez une effervescence où de petites bulles se formeront et l’eau se troublera, mais c’est bon signe !

Les légumes peuvent alors se consommer froids ou cuisinés. A savoir qu’une fois le pot ouvert, il faut le conserver au réfrigérateur et le consommer dans les 15 jours.

Quels légumes utiliser ?

Tous les légumes peuvent être fermentés, excepté les pommes de terre !
Les légumes-racines comme les carottes, le céleri-rave, navet ou radis gardent leur croquant même après une longue conservation. Il y en a pour tous les goûts : courgettes, aubergines, poivrons, haricots verts, choux fleurs, betteraves, tomates…

Lesaromates peuvent eux aussi être fermentés, comme les câpres, le gingembre, les gousses d’ail, le piment ou même le basilic. Et ça fonctionne aussi avec les fruits.

Alors, à vos bocaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *